Articles

Affichage des articles du 2016

Les Yeux d'Alix dans la sélection du prix Petit Grain de Sel 2017

Image
Nous l'avons appris en début d'été, il était temps d'en parler ici :
Les Yeux d'Alix fait partie de la sélection du Prix Petit Grain de Sel 2017,
l'un des Prix portés par l'association Le Sel des Mots.


Une association super active, basée au Pouliguen, qui oeuvre à la promotion de la lecture, à la circulation des textes et des idées, 
en soutenant les petites maisons d'édition...

Frédérique Manin et les bénévoles de l'association organisent aussi le festival Nau Belles rencontres, 
qui a lieu chaque année au mois de mai.
Grâce à leur incroyable travail les livres vivent et circulent, passent de mains en mains!




C'est parti pour les Yeux d'Alix, qui circule à présent dans les classes,  avec les 12 autres ouvrages de la sélection!  





Le Prix Atout Lire : Quand les enfants votent!...

Image
Une nouvelle bonne nouvelle pour Les Yeux d'Alix!
Le livre est retenu dans la sélection du Prix Atout Lire 2016-2017 pour le niveau CE1!
(un grand merci au jury des différentes commissions qui l'ont retenu!)

C'est un Prix de jeunes lecteurs, lancé par la médiathèque de Quint-Fonsegrives (du côté de Toulouse).
L'idée est d'accompagner vers la lecture de 32 ouvrages des jeunes de 3 à 15 ans, 
au sein des institutions de la commune :
crèches, relais des assistantes maternelles, écoles, collège, centre de loisirs, les sections du Foyer Rural, Théâtre, Planète Jeunes...

La traversée dure une année scolaire, avec des présentations, des rencontres, des mises en scènes théâtrales..., au bout de laquelle les jeunes lecteurs votent pour leur ouvrage préféré!

Encore une fois, notre livre est en très belle compagnie,
avec trois autres ouvrages sélectionnés dans la même catégorie :

Je ne connais pour l'instant qu'un seul des trois autres ouvrages, que je vous recommande sans hé…

Les Yeux d'Alix pré-sélectionné pour le Prix Handi Livres 2016

Image
C'est notre éditrice, Elisabeth Chabot qui nous l'a annoncé : Les Yeux d'Alix fait partie de la pré-sélection du Prix Handi-Livres 2016, dans la catégorie "Jeunesse-enfant".

L'album y est en belle compagnie, avec 4 autres ouvrages aux thématiques diverses,
que je ne connaissais ni les uns ni les autres!
Au milieu d'entre eux cette très belle découverte,
un imagier réalisé par Cendrine Génin et Séverine Thévenet, publié à l'Âne Bâté Éditions.



Des signes et moi est "un imagier original qui met en lumière la poésie liée à la langue des signes. L’on trouve en effet sur chaque double page : à droite une photo en noir et blanc d’un enfant qui signe un mot, à gauche, une photo d’un élément naturel, d’un objet ou d’une création plastique illustrant ce même mot.



" un imagier hors norme qui bouleverse les codes des abécédaires en proposant un alphabet non pas didactique, mais poétique cette fois faisant appel à l’imaginaire des enfants."


C…

Nos Embellies

Image
L'année a commencé comme ça, avec un dessin de Marie Duvoisin,
qui annonçait les prémices d'un projet de Bande Dessinée en collaboration,
dont les éditions Bamboo-Grand Angle avaient accepté le scénario...
Le personnage de Balthazar prenait vie!
Quelques mois plus tard, je prends le train pour rencontrer Marie à Nantes,
en présence de notre éditeur, et découvrir, déjà, son travail de Storyboard sur les 70 pages de la Bd en devenir!...
C'est lancé!
Félix, Lily, Balthazar, Jimmy et Pierrot devraient être prêts à rencontrer des lecteurs dans deux petites années,
début 2018 par exemple!


Une histoire d'âmes déboussolées, et de rencontres qui changent la vie...
Et pour découvrir l'univers de Marie, c'est par ici http://marieduvoisin.blogspot.fr/


YEGG

Image
YEGG est un féminin mensuel qui traite de l’actualité rennaise à travers le point de vue des femmes. 
Le magazine met en lumière, au fil des pages et des numéros, les Rennaises qui défendent leurs métiers, leurs projets et leurs valeurs. Le magazine a pour volonté de mêler média d’actualité et presse féminine dite traditionnelle, avec comme priorité la mise en avant des acteurs locaux.
Culture, société, politique, critiques, cuisine, économie, mode… 

J'ai rencontré Manon Deniau, journaliste du magazine, pour parler de Les Yeux d'Alix,
dans le cadre de la journée Zanzan Lire, du festival Zanzan Films, qui se déroule à Rennes
du 9 au 13 mars.

Le magazine est consultable en ligne par ici : http://yeggmag.fr/magazine/2016




...

Image
"Vous dites: c'est fatiguant de fréquenter les enfants.
Vous avez raison. Vous ajoutez: parce qu'il faut se mettre à leur niveau, se baisser, s'incliner, se courber, se faire petit. Là, vous avez tort. Ce n'est pas cela qui fatigue le plus. C'est plutôt le fait d'être obligé de s'élever  jusqu'à la hauteur de leurs sentiments. De s'étirer, de s'allonger, de se hisser sur la pointe des pieds. Pour ne pas les blesser."
Janusz Korczak


Deux nouveaux lieux d'accueil pour Les Yeux d'Alix

Image
Deux nouveaux lieux sympathiques accueillent quelques exemplaires de Les Yeux d'Alix.
Merci à Anne et à Marie-Madeleine, d'avoir occasionné ces rencontres !

LE MARQUE PAGE à QUINTIN (22)





Le lieu se définit comme une librairie généraliste et scolaire et une papeterie.
Mais il suffit de lire les notes de lectures mises à jour sur le site pour voir que l'on y parle de littérature et de coups de coeur, tout en mettant en avant quelques maisons d'éditions qui valent le détour comme Le Tripode ou Gallmeister. 







LA PETITE MARCHANDE DE PROSE à MONTFORT (35)


Une librairie créée par deux anciennes institutrices passionnées de lectures.
Un lieu vivant et coloré, avec un vrai rayon "jeunesse", proche des auteurs et associations locales, qui organise régulièrement des lectures publiques et des dédicaces.

Commencer l'année en relisant Marie Darrieussecq et Manu Larcenet...

Image
"Ces deux premiers mois, je n'étais au monde qu'à demi, n'entendant qu'à demi ce qu'on me disait, ne voyant qu'à demi les gens, lisant mal les livres. La moitié de mon cerveau était à lui: avait-il assez chaud, respirait-il bien, ne l'avais-je pas entendu geindre?
J'avais beau avertir mes interlocuteurs, ils ne semblaient pas me prendre au sérieux:
une pose de jeune femme, une coquetterie d'écrivain.
C'était une forme de folie.
J'étais en contact permanent avec un autre monde, comme une extraterrestre percevant sans répit, dans sa boîte crânienne, les échos de sa planète d'origine.
J'étais douée de suprasensitivité."
* "Le bébé m'empêche d'écrire, en se réveillant.
Dans La Femme Gelée, Annie Ernaux écrit :
Deux années, à la fleur de l'âge, toute la liberté de ma vie s'est résumée
dans le suspense d'un sommeil d'enfant, l'après-midi."

* "Le bébé rend les femmes idiotes"

*
"Lui, le…